En tournée
Tony Allen

Tony Allen


Avec l'aisance implacable d'un sage, Tony Allen livre son afrobeat mutant, psyché, futuriste, radical.

A TRIBUTE TO ART BLAKEY

Tony Allen et Art Blakey ont tant de points en commun que ce projet relève d’une évidence presque absolue. S’il n’avait pas écouté les disques d’Art Blakey dans sa jeunesse à Lagos, Tony ne se serait sans doute jamais consacré à la batterie, instrument bien moins employé que les percussions traditionnelles dans le Nigéria de l’époque. 

La puissance rythmique de Tony Allen se double ici d’une économie confinant à la « sublime élégance », telle que l’art du haïku la définit. Derrière ce dépouillement, se cache en réalité une volonté qui pousse chacun des musiciens à se hisser à des niveaux d’exception. Entouré de quelques uns des meilleurs instrumentistes opérant dans les studios parisiens, supervisés par Vincent Taurelle du trio Albert déjà aux manettes sur le précédent album de Tony Film of Life, ce Tribute To Art Blakey boucle ainsi de la plus belle des manières cette grande roue qui ne cesse de tourner entre l’Afrique et l’Amérique.

THE SOURCE

Tony Allen vient de réaliser un rêve d’enfant. Il assure même qu’avec The Source, douzième opus de sa discographie, il a enregistré le disque de sa vie. 

Premier album du batteur nigérian pour Blue Note, label parmi les plus prestigieux de l’histoire du jazz, The Source est de nature hybride, le jazz n’étant en réalité ici qu’un mode de navigation permettant de remonter à sa « source » africaine. Autour de Tony sont réunis quelques uns des meilleurs musiciens d’une scène que l’on peine à étiqueter jazz tant elle se caractérise avant tout par sa mobilité. Le tromboniste Daniel Zimmermann, le saxophoniste Rémi Sciuto, le contrebassiste Mathias Allamane ou le claviériste Vincent Taurelle, qui avec Bertrand Fresel a produit l’album, figurent dans un casting frenchy où le guitariste camerounais Indy Dibongue apporte, avec Tony, l’indispensable pigment africain. 

Brillant par la variété de ses timbres et la diversité de ses couleurs, The Source trouve en Tony sa main de fer gantée de velours, un métronome à la mystérieuse exactitude car complètement affranchi de la rigidité du temps. 
Une musique qui crée son propre milieu.

Concerts

  • Tony Allen


    The Source

    21 octobre

    , Cergy
  • Tony Allen


    Tribute to Art Blakey

    23 octobre

    Casa da Musica, Porto (PT)
  • Tony Allen


    The Source

    3 novembre

    Tampere Jazz Happening, TAMPERE (FI)
  • Tony Allen


    The Source

    10 novembre

    Deutsches Theater, Göttingen (DE)
  • Tony Allen


    The Source

    11 novembre

    Festival D’Jazz Nevers, NEVERS
  • Tony Allen


    Tribute to Art Blakey

    14 novembre

    Espace Culturel André Malraux, Joué-lès-Tours
  • Tony Allen


    The Source

    6 décembre

    Le Rocher de Palmer, Cenon
  • Tony Allen


    The Source

    7 décembre

    La Nef, Angoulême